Les campagnes de JDR en musique

Par Sieur Eric Schoefolt

Voilà, maintenant que vous êtes familiarisés avec les bases du son en jeu de rôle, nous pouvons passer aux choses sérieuses, à savoir les campagnes mises en musique. Autant que la campagne est l’apogée du jeu de rôle sur table, la campagne en musique est en quelque sorte le must du jeu à long terme.

Nous nous intéresserons ici simplement aux campagnes entièrement mises en musique, qui est de loin le plus important. Pour commencer, ayez une installation minimum comportant au moins un lecteur cd et des enceintes. Ensuite, plus dur, il vous faut une CDthèque fournie et là nous pouvons commencer.

“comment faire si vous n’avez pas de cdtheque appropriée ? ”

Deux cas se posent,
- soit vous avez de l’argent et vous pourrez amplement vous fournir chez des distributeurs de CDS neufs grâce aux listes que nous mettons agréablement a votre disposition.
- soit vous devrez avoir recours à d’autres méthodes. A moins d’être gollum, vous devriez avoir un bon nombre d’amis qui ont également des amis et ainsi de suite. N’hésitez pas à leur emprunter leur CDthèques pour vous servir de tout ce qui se révèlera intéressant. Portez vos choix le plus souvent possible sur les BOs de toutes sortes de films. N’hésitez pas non plus à arpenter les sombres rayonnages des magasins proposant des cd d’occasion.

1 – Rassemblez tout les CDS dont vous disposez maintenant et réécoutez-les, en entier si possible. Je sais, ça peut être fastidieux, mais vous avez le droit de faire autre chose en même temps ; le plus utile serait la préparation de la campagne car vous serez d’autant plus inspiré. L’essentiel est de pouvoir connaître toutes les pistes utilisables en jdrs, de noter celles qui vous plaisent particulièrement pour ensuite pouvoir les insérer aux moments forts de votre campagne.

“Tes CDS par coeur tu connaîtras”

2 – Maintenant, prenez votre campagne, même si elle n’est pas encore complète ; dégagez les lieux, évènements et personnages importants. A partir de là, vous pourrez probablement leur attribuer un ordre d’importance. Essayez de le respecter en attribuant une musique particulière et surtout différente à chacune de ces entités scenaristique.

“Tes pistes audio, avec lucidité tu distribueras”

3 – Faites une bonne distribution, ne vous pressez jamais de faire apparaître une piste que vous considérez comme grandiose le plus rapidement possible. Pour la majorité des lieux et évènements, n’utilisez qu’une seule fois la même musique.

entrons un peu dans la subtilité et parlons maintenant du leitmotiv. Excellente technique musicale à utiliser principalement pour les pmjs (personnages du maître de jeu, habituellement habilles en noir, dont on ne voit pas les yeux et communiquant principalement par petit rires moqueurs démontrant leur assurance et leurs caracs). Elle consiste à choisir un thème musical pour votre pmj et de faire à chaque fois revenir la musique quand le pmj revient (Dark Vador a son leitmotiv par exemple). Cette technique peut également être utilise pour des lieux récurrents, comme la ville de Tanelorn des cycles du célèbre bassiste des “blue oyster cult” ; ou des évènements tels que le rêve obnubilant James cole dans le gilliamesque film “l’armée des douze singes”. Gardez cependant toujours à l’esprit que la musique utilisée pour la présentation de chacune de vos entités scenaristique définira celle-ci, donc essayez de ne pas affublez votre démon majeur d’une musique se rapprochant du générique de Benny Hill.

“Le leitmotiv, avec intelligence tu utiliseras”

Voilà pour les phases principales de préparation. Cependant seule la pratique, les conseils qui vont suivre et les techniques additionnelles que je vais vous proposer vous permettront d’être totalement prêts :

- gardez une distribution correcte de vos musiques, ne les brûlez pas toutes en quelques séances. Voyez de combien de pistes utiles pour des scènes importantes vous disposez et diluez les suivant la durée estimée de votre campagne.

- Essayez d’observer un crescendo dans l’intégralité de votre campagne, augmentez le taux de musiques “épiques” au fur et a mesure de la progression des intrigues et terminez par des apothéoses telles que carmina burana ou la plage 29 de la BOF de Stargate.

- Comme je l’ai déjà précise dans une autre rubrique, si vous arrivez à vous trouver un cd de musique “neutre” correspondant a l’ambiance du jeu, n’hésitez pas à le passer en fond sonore quand il n’y a pas d’action importante, juste histoire d’entretenir l’ambiance.

Techniques Avancées :

Celles-ci sont à utiliser quand vous voulez donner dans le spectaculaire, et si vous voulez que vos joueurs se souviennent longtemps de votre campagne. Elles vous permettront de donner un rendu quasi-cinématographique.

Les Génériques : il s’agit de choisir effectivement un générique de début et de fin pour vos parties. Choisissez pour cela des musiques reflétant un début et une fin, et étant empreintes du thèmes de votre campagne. Passez le générique de début pour rassemblez vos joueurs autour de la table ou pour couper court aux discussions entravant le début de la partie(l’utilisation d’armes à feu porte également ses fruits dans ce genre de situation). Et utilisez le générique de fin pour clôturer la session et indiquer à vos joueurs qu’ils peuvent sortir librement de leur rôle jusqu’à la prochaine session de jeu. Vous verrez que, lorsque vos joueurs auront assimiles ces concepts, leurs réactions en début et fin de partie deviendront des automatismes.(ou comment bien dresser ses pjs…)

Le résumé : un vieux truc surtout utilise au petit écran. Avant le début de chaque partie, déterminez au hasard un de vos joueurs présent a la dernière séance pour un résumé. Vous pouvez également demander un volontaire mais vous vous rendrez très vite compte que ce genre de tentatives semblent constamment voues a l’échec. Déterminez la encore une musique appropriée a l’ambiance que vous voulez restituer et passez-la en boucle jusqu’a la fin du résumé de votre joueur.

Les Scènes Cinématiques@ : nous arrivons maintenant au point culminant des campagnes en musique. Une scène cinématique consiste a une narration en musique, la chose la plus complexe a bien réaliser en temps que bon MJ.

- Tout d’abord, étudiez la musique sous tous ses aspects, chaque tournant, chaque gradation, chaque apogée et rédigez un texte décrivant ce que les joueurs voient a chaque moment. Vous pourrez par la suite vous contenter de quelques notes au brouillon et improviser mais ne le faites pas des le début.

- Lorsque votre scène, comprenant texte et musique, est prête insérez-la dans la campagne et demandez à vos joueurs de se contenter d’écouter, sans interaction. Lorsque vous aurez de la pratique, vous arriverez probablement a diriger vos joueurs de telle manière que vos scènes cinématiques pourront être insérées sans en avertir les joueurs, donc sans leur demander le silence, cela paraîtra moins artificiel. Ceci dit ce procède est très complexe et demande énormément de coordination de votre part. Écoutez les joueurs et laissez-les interagir librement jusqu’au tournant que vous attendiez et la, enchaînez immédiatement votre narration en l’ajustant éventuellement par rapport aux actions de vos joueurs.

Une variante de la scène cinématique est la scène cinématique d’introduction, à n’utiliser de préférence qu’avec des joueurs plus ou moins expérimentes. Elle consiste à présenter au début de certaines ou chaque session de jeu une scène entièrement narrative, sans interaction des joueurs, présentant un élément de l’intrigue aux joueurs comme si elle était filmée (utilisez des termes de cinéma comme travelling, gros plan ou contre-plongée peut être intéressant mais certains joueurs risquent de ne pas apprécier, surtout si vous faites un medfan).

Cependant, seuls les joueurs auront accès aux informations présentées dans cette scène d’intro, les personnages n’en sauront rien et devront agir en conséquence. L’intérêt est double puisque ce genre de scènes doit aider vos joueurs à mieux appréhender l’intrigue de la campagne, et leur fera également se sentir des gens d’importance, participants d’une espèce de saga aux relents épiques. L’inconvénient est que cela risque de faire artificiel, mais cela dépend de l’intelligence et la tolérance des joueurs.

Sieur Eric Schoefolt

Article(s) connexe(s)

Lien Permanent pour cet article : http://www.ajdr.org/techniques/son/les-campagnes-de-jdr-en-musique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.