Interpréter un Allemand Pulp

Décrire Allemand

Cet article ne vous donnera pas de cours sur la manière dont s’habillaient et s’équipaient les soldats allemands de la première ou seconde guerre mondiale. Je laisse ce soin à des gens beaucoup plus compétents et documentés que moi sur le sujet. Malgré tout, quelques petites adresses ne font pas de mal :

Les uniformes (sur le Forum de Kal’)

Les décorations

Les armes (sur le Forum de Kal’)

Cet article parle d’ et vous remarquerez qu’on interprète difficilement des habits. Aussi je ne parlerai ici que de ce qui se dégage du personnage Allemand.

L’homme Allemand Pulp qui se tient immobile est souvent droit, presque au garde à vous (oui, même habillé en pyjama avec un bonnet de nuit), les mains généralement dans le dos, le torse bombé. De convention il se dégage toujours quelque chose de légèrement hautain de l’allemand Pulp, un peu comme un parfum qu’on a du mal à dissimuler. Ce trait fait de l’Allemend Pulp un personnage handicapé lorsqu’il s’agit de se déguiser ou de feindre une autre identité.

L’allemand Pulp aime également opiner du chef d’un petit geste sec lorsqu’il dit oui (ou « ja » PPLN : [ïa]), cette habitude toute martiale le trahit parfois.

A ce stade, je fais une petite parenthèse pour vous parler de ma réflexion préliminaire concernant cet article sur l’interprétation. A la base, l’idée était de proposer des idées destinées aux MJ mais aussi aux joueurs pour interpréter leurs personnages. Après avoir entamé la rédaction de l’article, je me suis dit qu’un petit lexique militaire aurait sa place ici. En faisant des recherches sur le sujet, je suis tombé sur un forum de jdr en ligne : « Die Adler » qui proposait un super article sur la thématique du soldat Allemand et de son interprétation. Après avoir contacté l’administrateur : Kal’, nous avons convenu de reprendre et d’intégrer certains passages de son article dans celui-ci (les passages sont en italique gris ci-après). Je salue le travail de Kal’ et vous incite à faire un tour sur son forum, vous y trouverez du contenu complémentaire (guide des uniformes, des armes, des « vacheries d’époque » et playlists audio d’ambiance (tout en bas de page). Retournons maintenant dans le vif du sujet :

Vivre Allemand Pulp

L’Allemand Pulp n’a pas beaucoup de temps à consacrer à ses loisirs. Quand il en trouve, ses préférences vont à :

la musique folklorique (de préférence allemande ou autrichienne).
Pour donner du crédit à votre interprétation, dénichez un petit morceau d’époque et fredonnez le (« nananner » serait plus approprié). A l’instar des soldats soviétiques, les soldats allemands sont également fan de sifflotage, ne vous retenez plus en cours de scénario, surtout si votre sifflement devient un aspect dynamique de votre rôleplay (comme l’harmonica dans « Il Etait une Fois dans l’Ouest » ou le sifflement de Elle Driver dans « Kill Bill ».

La fête entre Allemands Pulp.
L’Allemand Pulp n’est pas le dernier des fêtards, il adore danser, chanter à tue tête et faire la fête avec ses pairs. Cette habitude en fait un bon vivant hors des heures de service. L’allemand Pulp se couche tard lorsqu’il fait la fête, mais lorsqu’il s’endors c’est :

  • soit en sursaut (du genre à se dormir dessus en ronflant)
  • soit pour se relever 30 minutes plus tard pour aller chercher, en robe de chambre et bonnet de nuit, un petit truc à manger dans le garde manger le plus proche (une préférence pour les pièces montées).

La poésie.
L’allemand aime la poésie allemande, c’est bien connu. Il en fait souvent une arme de séduction massive lorsqu’il tente d’approcher une personne du sexe opposé. Le seul problème c’est que les oreilles latines ne sont pas toujours aussi réceptives que prévues à l’accent allemand.

Pour les esthètes…

L’opéra :
loisir sélect parmi tous les autres, l’allemand Pulp cultivé adore l’Opéra. Il y révèle parfois une sensibilité d’esthète toute particulière en versant sa petit larme d’émotion juste avant le tombé de rideau. Le cinéma nous apprend que ce penchant est parfois mortel si l’on prend en compte la régularité des attentats résistants qui frappent ces lieux.

Le cinéma.
Un ersatz d’Opéra pour les allemands Pulp qui ne peuvent pas se le payer. L’allemand de l’époque oubliera tout de même un peu sa discipline habituelle en sifflant de plaisir ou huant dans les passages qui le justifient.

Les activités à table.
L’allemand et en particulier l’Allemand Pulp Complexus adore la bonne chair. Lorsqu’il peut se le permettre, il prend volontiers ses repas au restaurant. Il affectionne les mets de luxe même si ses préférences reviennent toujours à sa saucisse d’Outre Rhin et son pain noir.

Les allemands, lorsqu’ils mangent des patates, les écrasent avec leur fourchette pour en faire de la purée plutôt que de les couper à la française. C’est un moyen comme un autre de repérer les espions.

Les allemands préfèrent la viande bien cuite à la viande saignante et cuisinent plutôt au beurre qu’à l’huile

    • Les aliments préférés des allemands sont la charcuterie, le pain (ils en ont plus de sortes différentes que les français), les Wurst PPLN : [vourst] (saucisses : plusieurs centaines de variétés), la bière (des milliers de sortes), le pain d’épice. Ils aiment la cuisine épicé, les mélanges de sucré-salé et d’aigre-doux, le fromage (surtout au lait de vache). Quelques plats typiques :
    • Le Sauerkraut PPLN : [saouèrkraout]: choucroute garnie
    • Les Knödel PPLN : [kneudeul]: boules de mie de pain et de pomme de terre
    • La Sacherorte PPLN : [zachereurteu]: gâteau viennois au chocolat
    • Wiener Schnitzel PPLN : [Vinér chnitsel]: L’escalope viennoise, pannée avec du citron, de la confiture ou du beurre en accompagnement
    • Himmel und Erde PPLN : [himmél ound èredeu]: Plat de pommes et de pommes de terre
    • Le Sprotten PPLN : [chprotteun]: hareng fumé, surtout en Allemagne du Nord.
    • Rotkohl PPLN : [rotkohl]: Choux rouge rapé, mangé en salade. Quelques sortes de pains :
    • Le Weissbrot PPLN : [vaïssbrot]: pain blanc
    • Le Schwarzbrot PPLN : [chwartzbrot]: pain noir
    • Le Vollkornbrot PPLN : [folkornbrot]: un pain aux céréales
    • Le Pumpernickel PPLN : [poumpèrnikel]: un pain noir au seigle
    • Le Bretzel PPLN : [bretssel]: pain salé

Pour plus d’idées de plats, consulter cet article Wikipédia.

Ach, l’Amour !
L’Allemand Pulp est un incorrigible séducteur et coureur de jupon, surtout lorsqu’il arrive en territoire étranger. Il sait rester Gentleman et même lorsqu’il se montre cruel, il n’abusera jamais d’un membre du sexe opposé. Ce penchant est souvent traité comme une faiblesse par le genre Pulp : la belle héroïne arrivant toujours à faire diversion en usant de ses charmes. Pour votre interprétation, n’oubliez pas de prendre votre voie de séducteur/ice la plus mielleuse avant de roucouler vos plus belles déclamations. Vous pouvez vous aider d’un authentique poème allemand imprimé (voir le lien précédent sur la poésie) que vous lirez ou carrément improviser à partir des phrases de base construites selon le modèle :

Du” PPLN : [dou] + bist PPLN : [bist]+

– mein Sonnenstrahl PPLN : [maïn zonneunchtral] (mon rayon de soleil)

meine Liebe PPLN : [maïn libeu] (mon amour)

schön wie eine Feder robin PPLN : [cheun vi aïneu fédèr robine] (beau/belle comme un rouge gorge de printemps)

– pour ceux qui aiment rire : irisierende Papagei-artigen, Stehlen mein Herz mit seiner melodiösen Gesang PPLN : [irisirèndeu papagaï artigeun, chtéleun maïn hèrtz mit saïneur mélodieuseun gézang] (semblable à un perroquet iridescent, volant mon coeur de son chant mélodieux)

A vous d’inventer la suite avec un outil de traduction adapté


Le méta jeu Allemand Pulp

Votre interprétation d’un Allemand Pulp pourra aller plus loin grâce au Meta jeu. Le Meta jeu représente toutes les petites choses que vous pourrez apporter à la table de jeu et qui dépassent la seule interprétation verbale.

Exemple : votre posture, votre habillement, votre manière de manger, fumer, votre manière de regarder les autres participants à la table de jeu.

On sous-estime parfois l’impact du Meta jeu sur l’ambiance d’une partie, mais il laisse parfois d’excellents souvenirs de partie.

Je vous propose quelques idées de Meta jeu allemand à creuser pour interpréter vos allemands :

  • Portez des chaussures à talons durs ! Lorsque vous lancerez une remarque cinglante ou lorsque votre personnage prendra congé des autres, un claquement de talon bien sec mettra tout le monde dans l’ambiance.
  • Portez des gants en cuir noirs, ils sont à l’officier Allemand ce que Milou est à Tintin : un compagnon fidèle qui met en évidence l’humeur de son maître. Vous les enlevez lentement lorsque votre personnage est satisfait, rapidement lorsque vous êtes contrariés (ils peuvent servir à mimer une giffle). Vous pourrez cadencer un dialogue en les tenant d’une main tout en vous servant des gants pour fouetter doucement, à intervalles régulier, la paume de votre autre main. Enfilez vos gants avant une séance de torture ou avant d’entrer en action etc.
  • Tenez-vous toujours bien droit lorsque vous prenez la parole, regardez les joueurs qui interprètent des antagonistes avec un air sévère et supérieur.
  • Trouvez-vous un thème musical personnel qui a du chien. Je vous conseille d’explorer les Bandes Originales de Films traitant de la période 1914-1950 pour trouver votre bonheur. Comme d’habitude, certaines bandes originales de jeux vidéo pourront aussi faire votre bonheur.
  • Si votre MJ ne joue pas en musique, vous pourrez peut-être lui proposer (avant la partie) de diffuser vous-même le thème musical de votre personnage lorsqu’il vous l’indiquera (depuis votre terminal mobile par exemple).
  • Pour les plus perfectionnistes, il est même possible de choisir plusieurs thèmes représentatifs de la personnalité ou de la spécialité de votre personnage (un thème pour ses déclamations poétiques, un pour ses scènes d’interrogatoire etc.)

Quelques pistes pour vos thèmes musicaux d’Allemands Pulps :

    • B.O. du jour le plus long
    • B.O. de Papa Schultz (Hogan’s Hero)
    • B.O. de Band of Brothers
    • B.O. d’Inglorious Basterds
    • B.O. de Die Hard 3 (le theme des terroristes)
    • B.O. d’Indiana Jones et la dernière croisade (Nazi Book Burning March est pas mal sur cette B.O. mais il y a également un thème qui sonne pas mal sur le B.O. du Temple Maudit)
    • B.O. du jeu vidéo The Saboteur
    • B.O. de Dark City (un peu plus sombre)
    • Sur l’album Aenima de Tool, vous ferez peut-être quelque chose d’intéressant avec la piste 10 : Die Eir Von Satan
    • Les B.O. des premiers jeux de la série Call of Duty et Medal of Honor
    • Le Main Title de la B.O. de Hellboy (qui, pour le reste ne m’a pas super emballé malgré les personnages allemands Pulpissimes du film)
  • Prévoyez un ou deux accessoires pour interpréter votre personnage de manière plus vraie que nature. Ex : une réplique d’air-soft déchargée à poser de manière évocatrice sur la table avant d’entamer une scène de négociation, une médaille à épingler à votre revers, une flasque, une cravache (pour les plus SM) ou un monocle feront toujours leur petit effet.

Entretenir son Allemand

Voici quelques allocutions reprise du forum Die Adler avec l’aimable autorisation de Kal’ :

Expressions militaires :

  • Schiessen!”/”Schiessen sie nicht !/Nicht schliessen !” PPLN : [chisseun/chisseun zi nicht/nicht chisseun]: “Tirez !” / “Ne tirez pas !”
  • Schnell !” PPLN : [chnèl]: “Vite !”
  • Schneller !” PPLN : [chnèleur]: “Plus vite !”
  • Halt !” / “Halten Sie !” PPLN : [Halt/halten zi]: “Stop !” / “Arrêtez vous !”
  • Rechts, um !” PPLN : [rèchts, oum]: “A droite, droite !”
  • Links, um !” PPLN : [lincs, oum]: “A gauche, gauche !”
  • Stillgestanden !” PPLN : [chtillgéchtandeun]: “Garde à vous !”
  • Rührt euch !” PPLN : [ruhrt euïch] : “Repos !”
  • Gewehr ab !” PPLN : [guéwér ap] : “Reposez arme !”

 

Titres :

  • Herr PPLN : [Hèr]: Monsieur. En allemand, se place parfois devant le titre d’un officier supérieur lorsqu’on s’adresse à lui : on peut ainsi dire “Herr General” PPLN : [Hèr Guénéral] (exception pour la SS, où on ne donne que le grade). On ne dit jamais “mein General” (mon général)
  • Frau PPLN : [frao]: Madame
  • Fraulein PPLN : [fraolaïn] : Mademoiselle

Politesses :

  • Guten Morgen PPLN : [gouteun morgeun] : Bonjour (le matin)
  • Guten Abend PPLN : [gouteun abeunt] : Bonsoir
  • Hallo : Salut
  • Heil Hitler ! PPLN : [Haïl] : Salut nazi, quasiment obligatoire. S’effectue avec le bras droit levé.
  • Sieg Heil ! PPLN : [tzig Haïl] : Une variante du Heil Hitler.
  • Jawohl: PPLN : [Yavohl] Oui ++, c’est le “oui” militaire.
  • Bitte (schön) PPLN : [Biteu (cheun)]: S’il te/vous plait (accentué) / De rien
  • Danke (schön) PPLN : [dankeu cheun]: Merci (beaucoup)
  • GesundheitPPLN : [Xsoundhaït] : A tes/vos souhaits (après avoir éternué)
  • Wie bitte ? PPLN : [vi bitteu]: Pardon/Comment ?
  • Entschuldigung PPLN : [entchouldigoung] : Pardon/désolé
  • Wie geht’s ? PPLN : [Vi géts] : Comment ça va ?

 

 

 

 

 

 

Comment appeler son supérieur ?

La Wehrmacht et la Luftwaffe sont deux armées traditionalistes, de discipline plutôt prussienne. On doit donc un grand respect à son supérieur : vouvoiement, grade avec Herr + Grade, ja à la sauce jawohl.

La SS est plus “cool”, on peut généralement se tutoyer, le grade suffit… on évite toutefois de dire “tu” à un officier de rang très supérieur et qu’on ne connait absolument pas, au cas où.

 

Petit rappel sur l’emploi des tournures de politesse en allemand : l’usage du « Du » (tu) PPLN : [dou] marque une familiarité avec l’interlocuteur. En revanche, l’usage du « Sie » PPLN : [zi] marque une distance avec l’interlocuteur.

Rappelez-vous aussi que google propose un outil de traduction basique du français vers l’anglais avec la possibilité d’écouter le résultat de votre traduction lorsqu’il n’est pas trop long.

Enfin, les soldats de la première guerre mondiale avaient souvent des pseudonymes. Voici ceux qu’on leur donnait dans leur nation d’origine.

  • Allemagne : Les Michel’s
  • Angleterre : Tommies
  • Belgique : Les Jass (Manteau imperméable en néerlandais)
  • États-Unis : Doughboys, les Sammies
  • France : Les poilus
  • Australie : Diggers (« ceux qui creusent »)
  • Turquie : Mehmetçik (lire Méhmédtchique, littéralement ‘petit Mehmet’, allusion au nom du prophète Mahomet) »

(source Wikipedia)

Ne l’oubliez pas, l’interprétation d’Allemands Pulp ou d’autres personnages tout aussi colorés peut vraiment améliorer l’ambiance de vos parties de jeux de rôles. Le conseil est valable pour les MJ comme pour les joueurs.

J’espère que cet article vous aura donné envie de jouer une petite partie dans pas trop longtemps et que vous vous ferez plaisir. Depuis que le site s’est un peu bloguisé, je constate avec grand plaisir que vos commentaires apportent un réel plus aux articles alors n’hésitez pas. Si vous avez un commentaire pertinent, une adresse à connaître ou une recette d’interprétation à partager vous savez où la faire. La page Ambiance de jdr sur Facebook qui propose régulièrement des liens “trousse à outil pour MJ” attend également vos commentaires. Avant de vous laisser sur quelques adresses intéressantes, je vous balance le thème du prochain sujet de cette rubrique : il s’agira de l’interprétation de la folie en jdr…

Quelques adresses :

en vrac à consulter pour creuser le sujet :

[smooth=id: 22; width:300; height:200; timed:false; arrows:true; carousel:false; links:true; info:false; align:center; frames:true; open:true; text:Images;]

Article(s) connexe(s)

Lien Permanent pour cet article : https://www.ajdr.org/techniques/interpretation/interpreter-un-allemand-pulp

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Sylvie on 21 février 2015 at 18 h 08 min
    • Répondre

    J’aurais bien aimé jouer un soldat allemand. Mais pour une femme, je pense que c’est assez impossible, non? Surtout si le film se situe durant la deuxième Guerre Mondiale par exemple.

    1. Oh, pas de problème, même si les fictions sur le sujet mettent plutôt en avant les allemands pulp masculins, les conseils restent assez appropriés pour des personnages féminins.

      Le cinéma propose d’ailleurs plusieurs modèles convaincants, à commencer par l’autrichienne Elsa Schneider :
      Elsa Schneider

  1. Et un autre lien vers un fichier à télécharger sur le site de TOC qui vous propose d’autres expressions allemandes super utiles pour vos soldats :
    http://www.tentacules.net/index.php?id=67

    (zieutez parler allemand : grades)

  2. Voici un lien vers des photos zarbi et d’époque de soldats allemands (WWII).

    http://www.weirdpalace.com/german-soldiers-during-the-wwii/?utm_source=avalanchers.com&utm_medium=referral&utm_campaign=avalanchers

    1. Voici également une page de figurines papier à télécharger, utile si vous avez besoin de représenter des scènes d’action remplies d’allemands pulps basicus

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.